Congrès national UAPM 2014

Il est 10 h 00, en ce jeudi du 30 mai 2014 et la plupart des pasteurs de notre famille d’églises est au rendez-vous. Avant d’entamer notre congrès national, nous profitons d’être tous ensemble pour faire notre assemblée générale annuelle.

C’est une année particulière pour nous. En effet, notre président d’union, Georges MICHEL devient Secrétaire général de la Fédération Protestante de France et c’est un grand honneur pour nous. En conséquence, c’est Serge HERRBRECH, le vice-président qui va prendre la direction de notre mouvement. Nous sommes tous invités à prier pour eux afin que leurs mandats soient couronnés de succès.

Rapidement, nous faisons un point sur les finances, et chaque président de région est appelé à s’exprimer sur ce qu’ils vivent avec les autres. Nous sommes ravis d’apprendre que, globalement, notre union se porte bien et que les églises progressent. La matinée se termine dans la bonne humeur et la joie. L’UAPM a de belles perspectives.

Arrive l’heure du repas, c’est un bonheur de nous réunir des quatre coins de la France. Nous nous retrouvons çà et là autour des bonnes tables alentours. Mais hâtons-nous, le congrès démarre à 14 h 30 et nous ne voulons pas en rater une miette.

Le congrès commence

Tous les acteurs sont en place. L’équipe de louange de Saint-Dié-des-Vosges est là et notre orateur est arrivé … Quand la musique commence, nous comprenons que ce sera des moments bénis remplis de l’onction de Dieu. Et effectivement c’est le cas : C’EST LE FEU DE DIEU ! Emmenée par Samuel Jacquot, l’équipe nous conduit dans des temps d’adoration et d’exaltation. Leur cœur d’adorateur se répand sur toute la salle et chacun est au bénéfice de ces temps bénis. Merci à eux pour leur travail remarquable.

 

Et puis, c’est « l’entrée en scène » de notre invité : Le pasteur Paul Goulet de Las-Vegas.

C’est la deuxième année qu’il nous partage ce que Dieu lui met à cœur. Il faut dire qu’en 2013, il avait su partager la pensée de Dieu pour l’UAPM. Comme il n’avait pas pu tout nous dire, un deuxième passage s’imposait. Certes, il est un très bon orateur mais au-delà de ça, il nous faut reconnaître que Dieu se sert de lui pour nous passer des messages.

Et visiblement, il avait des choses à nous dire. Notre thème principal était « Une nouvelle génération en bonne santé ». Paul, avant d’être pasteur, était psychologue. Il connait bien les divers types de santé morale, émotionnelle et spirituelle. Dieu se sert de ses capacités pour encourager les leaders d’églises à être en bonne santé dans tous ces domaines. Pour avoir une église en bonne santé, il faut que le leader le soit aussi. Et quand tout roule, alors l’église peut être un encouragement, une bénédiction pour la ville où elle se situe.

Pour nous aider dans la prise de note, Paul nous propose des supports très pertinents. De plus, auteur à succès, il a apporté les livres qu’il a écrits et nous les propose à des prix défiants toute concurrence. Enfin, il nous propose aussi les formations qu’il anime, notamment au travers d’Equip en France et de Transform à Las-Vegas.

Trois personnes sont allées là-bas en 2013 et elles ont partagé de ce que Dieu a fait pour eux. Ça donne envie. Les témoignages sont bouleversants. Dieu les a bénis. Bonne louange, bons partages, bonne communion et surtout, surtout, surtout la présence de Dieu !!!

Le samedi matin, c’est encore la fête : Eric Sanchez, de Nîmes est reconnu pasteur de notre union.

Le nouveau président Serge Herrbrech encourage les Pasteurs et les chrétiens présents au travers de son 1er message à garder le cap sur la vision de notre union.

Travailler à influencer le pays par un bon témoignage, voir des hommes et des femmes de notre génération trouver le chemin de Jésus Christ, les enseigner selon les saintes écritures, les former à devenir des disciples afin de servir l’œuvre du Royaume de Dieu en Francophonie.

Nous clôturons le congrès après ce premier partage de notre nouveau président.

Que pouvions-nous espérer de plus pour le congrès national ? Dieu nous a bénis et nous rentrons ravis de ces trois jours. Nous sommes convaincus que Dieu a des projets pour l’UAPM et nous sommes tous persuadés que nous avons un rôle à jouer dans l’avancement du Royaume de Dieu en France. Alors, tous ensemble : EN AVANT !